« Forêts vierges »

 
 

« Plus on avance dans la forêt, plus le bois est grand. » Proverbe russe.


Le thème des forêts offre au plasticien un terrain d’exploration extrêmement riche. C’est d’abord le lieu de la profusion végétale : toutes sortes d’arbres, de fougères, d’herbes s’y entremêlent dans une atmosphère parfois étouffante. Derrière les feuillages se cachent oiseaux, mammifères, reptiles… Le fait que ces vies minuscules ou imposantes soient invisibles au regard suscite chez le promeneur curiosité et inquiétude. La forêt est enfin un espace symbolique. L’égaré y affronte de nombreuses épreuves qui l’incitent à se dépasser, à s’affranchir de ses peurs pour devenir plus fort.


Pour voir les autres séries, cliquez : « Nature », « Rêves et cauchemars », «Mythes & contes»


Pour découvrir les œuvres accrochées in situ, c’est ici !

 

© Valérie Auriel